Le 21 juin, les kinésithérapeutes éliront deux représentants qui siégeront au conseil d’administration de la Carpimko. La semaine dernière, nous vous avons présenté notre proposition de baisser les jours de carence à 7 jours.

Aujourd’hui, nous souhaitons mettre en avant une proposition phare de notre projet : la réduction de la compensation nationale. 

La future compensation nationale devra être plus juste et plus égalitaire afin que les plus petits revenus de la CNAVPL ne supportent plus tout le poids de cette solidarité qui ne va que dans un seul sens.

RÉDUIRE LA COMPENSATION NATIONALE

Une grande partie de nos cotisations versées au titre du régime de base est allouée à la compensation nationale (54% en 2014).Face à ce système injuste pour les plus petits revenus de la CNAVPL, l’Union remettra en cause les méthodes de calculs de la compensation nationale, actuellement basé uniquement sur le rapport démographique : actifs/retraités. Or, contrairement à la Carpimko qui compte environ 3,5 actifs pour 1 retraité, les autres caisses ont pour la plupart autant de retraités que d’actifs.

Pour plus de justice, il est indispensable d’intégrer la notion de revenus dans les critères de calcul afin que les professions qui ont les revenus les plus élevés participent plus à cette « solidarité ».

En savoir plus

NOS CANDIDATS

Christian BOSS
Candidat titulaire
Île-de-France
« Fort de mon expérience au sein de la Carpimko, j’ai la volonté de changer le fonctionnement de celle-ci. La bonne santé financière de notre caisse de retraité doit nous inciter à renforcer sa part de solidarité envers ses adhérents ».
Hélène BOUCHET
Candidate suppléante
PACA

« Impliquée depuis le début de ma carrière dans mon activité libérale, je souhaite me présenter à cette élection de la CARPIMKO afin de participer à l’amélioration de notre régime de retraite, via une représentativité des masseurs-kinésithérapeutes jeune et dynamique ».


NOS PARTENAIRES