Le 21 juin, les kinésithérapeutes éliront deux représentants qui siégeront au conseil d’administration de la Carpimko. La semaine dernière, nous vous avons présenté notre proposition de réduire la compensation nationale qui pénalise fortement les masseurs-kinésithérapeutes.

Aujourd’hui, l’Union (SNMKR et Objectif Kiné) propose de baisser les cotisations du régime complémentaire en les modulant.  

La bonne santé financière de la Carpimko doit profiter aux adhérents. Nous devons alors sortir d’une logique purement comptable pour apporter une bouffée d’oxygène aux kinésithérapeutes. 

MODULER LES COTISATIONS DU RÉGIME COMPLÉMENTAIRE

Récompenser les efforts des adhérents

Notre solidarité envers les autres caisses ne doit pas pénaliser les propres adhérents de la Carpimko. Notre caisse peut et doit être un levier d’action pour améliorer les conditions d’exercice des auxiliaires paramédicaux. La bonne santé financière de notre caisse de retraite et de prévoyance doit ainsi pouvoir profiter aux adhérents.

Moduler les cotisations du régime complémentaire

Pour plus de justice et d’égalité, nous proposons de moduler les cotisations du régime complémentaire en fonction des revenus de chacun. L’enjeu est de redonner une bouffée d’oxygène aux adhérents et notamment ceux qui ont les plus petits revenus.

En savoir plus

NOS CANDIDATS

Marc PETITPREZ
Candidat titulaire
Nord Pas-de-Calais Picardie
« La future compensation nationale devra être plus juste et plus égalitaire afin que les plus petits revenus de la CNAVPL ne supportent plus tout le poids de cette solidarité qui ne va que dans un seul sens. Pour cela, nous agirons en conséquence pour remettre en cause l’actuelle compensation nationale ».
Christelle BAES
Candidate suppléante
Auvergne Rhône-Alpes

« Par notre action, je souhaite que la CARPIMKO puisse régulariser les cotisations en fonction des revenus de chacun. Cette décision forte de la Carpimko permettra de pérenniser par répartition notre système de retraite de manière juste et égalitaire ».


NOS PARTENAIRES